Énergie et bénéfices pour la communauté

Combien d'énergie produira le parc éolien annuellement ?

Environ 310 000 MWh, soit suffisamment d’énergie pour alimenter environ 12 000 résidences québécoises pendant une année.

Est-ce que le parc éolien alimentera directement le réseau de la Coopérative ?

Non, pas directement. L’énergie produite sera injectée dans le réseau de transport d’Hydro-Québec et redistribuée à ses nombreux clients, dont la Coopérative. C'est à travers divers points d'interconnexion qu’Hydro-Québec alimente le réseau de la Coopérative.

À quoi servira l'énergie produite par le parc éolien ?

Le Projet éolien Monnoir contribuera, entre autres, à l’accélération des efforts collectifs visant à atteindre l’objectif de carboneutralité d’ici 2050 et à combler les besoins croissants du Québec en électricité dans les années à venir (ajout d’environ 100 térawattheures, soit 1,5x la production actuelle d’Hydro-Québec). Le projet aidera aussi à réduire les besoins d'importation d'énergie d’Hydro-Québec durant les pointes hivernales.


Comme le site du parc éolien est situé dans une région qui possède peu de centrales électriques, l’énergie générée servira à alimenter les zones de consommation importantes situées au sud du Québec.

Est-ce qu’une nouvelle ligne de transport sera nécessaire pour le projet éolien Monnoir ?

Non, le projet est situé près d’une ligne de transport existante d’Hydro-Québec. Le poste électrique sera localisé à proximité.

Quels sont les bénéfices économiques pour les membres de la communauté ?

  • Les municipalités de Sainte-Angèle-de-Monnoir et de Sainte-Brigide-d'berville recevront une redevance, selon l'appel d'offres d'Hydro-Québec, sur une période de 25 à 30 ans.

  • Les agriculteurs participants au projet recevront un versement pendant la période des travaux et pour les pertes de revenus des aires non cultivées pendant la période d’opération.

  • Près de 100 emplois seront créés durant la phase de construction.

  • Durant la phase d’exploitation du parc, entre 2 et 4 emplois directs seront créés pour superviser et entretenir le parc éolien.