top of page

Énergie et bénéfices pour la communauté

Combien d'énergie produira le parc éolien annuellement ?

Environ 280 GWh, soit suffisamment d’énergie pour alimenter environ 14 000 résidences québécoises moyennes pendant une année.

Est-ce que le parc éolien alimentera directement le réseau de la Coopérative ?

Non, pas directement. L’énergie produite sera injectée dans le réseau de transport d’Hydro-Québec, sur la ligne L-1425 qui relie les postes de Saint-Césaire et d’Iberville. L’électricité serait ensuite distribuée aux clients et consommateurs desservis par ces postes, en Montérégie.

À quoi servira l'énergie produite par le parc éolien ?

Le Projet éolien Monnoir contribuera, entre autres, à l’accélération des efforts collectifs visant à atteindre l’objectif de carboneutralité d’ici 2050 et à combler les besoins croissants du Québec en électricité dans les années à venir, estimé entre 150 et 200 térawattheures de nouvelle énergie, selon le Plan d’action 2023 d’Hydro-Québec (soit 2x la production actuelle d’Hydro-Québec). Le projet aidera aussi à réduire les besoins d'importation d'énergie d’Hydro-Québec durant les pointes hivernales.

 

Comme le site du parc éolien est situé dans une région qui possède peu de centrales électriques, l’énergie générée servira à alimenter les zones de consommation importantes situées au sud du Québec.

Est-ce qu’une nouvelle ligne de transport sera nécessaire pour le projet éolien Monnoir ?

Non, le projet est situé près d’une ligne de transport 120 kV existante (L-1425) d’Hydro-Québec. Le poste électrique sera localisé à proximité.

Quels sont les bénéfices économiques pour les membres de la communauté ?

Des redevances au milieu d’accueil sont prévues et sont définies dans les règles des appels d’offres d’Hydro-Québec, pour l’A/O 2023-01, celles-ci représentent une somme équivalente à 6227 $/MW installé. Ces montants seront indexés et remis annuellement aux municipalités réceptrices du projet, en fonction du nombre de MW installés, pendant la durée du contrat de vente de l’électricité à Hydro-Québec.

Les municipalités de Sainte-Angèle-de-Monnoir, de Sainte-Brigide-d'Iberville et de Saint-Césaire pourraient recevoir une redevance d’environ 18 M$, selon l'appel d'offres d'Hydro-Québec, sur une période de 30 ans.

 

Les agriculteurs participants au projet recevront un versement pendant la période des travaux et pour les pertes de revenus des aires non cultivées pendant la période d’opération.

 

Des ententes-cadres sont déjà signées avec les propriétaires concernés. Ces ententes sont confidentielles, mais les compensations remises aux propriétaires sont toutes calculées sur la même base, en fonction des infrastructures installées (équité).

 

De plus, les montants respectent les recommandations du « Cadre de référence relatif à l’aménagement de parcs éoliens en milieu agricole et forestier (v. 2021) » rédigé par Hydro-Québec, en concertation avec l’UPA et surtout les règles des appels d’offres d’Hydro-Québec. Dans le cas spécifique du Projet Éolien Monnoir, nous prévoyons une enveloppe de compensation pour les propriétaires qui est plus favorable que les recommandations du Cadre de référence.

 

Près de 100 emplois seront créés durant la phase de construction.

 

Durant la phase d’exploitation du parc, entre 7 et 8 emplois directs seront créés et maintenus pour superviser et entretenir le parc éolien.

bottom of page